Créer un site internet

Minfi 1

Formation professionnelle des comptables-matières au CFCM du MINFI

  • Par
  • Le 12/08/2020 à 10:18
  • Dans Etudes
  • 0 commentaire

Le centre de formation des personnels de la comptabilité-matières du Ministère des finances face à la réforme de la formation professionnelle au Cameroun.

CONTEXTE

Perte de la reconnaissance officielle

Fermé en 2007 sous la dénomination de centre de formation des comptables-matières et rouvert en 2014 sous sa dénomination actuelle, le centre formation des personnels de la comptabilité-matières n’a pas de reconnaissance juridique.  Il est rouvert pour relancer le recrutement des fonctionnaires des catégories C et D dont le programme prévoyait un total de 100 sur une période de 5 ans jusqu’en 2019. Ce besoin en ressources humaines étaient si grand que la formation des cadres fonctionnaires de B et A avait été suspendue à l’ENAM. Fort de ses attributions la Direction de la Normalisation et de la Comptabilité-Matières, croulait sous le poids des demandes de formation initiale. Car c’est bien elle qui est responsable de la formation initiale et continue des comptables-matières publiques. A l’accueil des premiers 20 récipiendaires du concours direct du recrutement dans le cadre des commis et des contrôleurs adjoints de la comptabilité-matières, Monsieur Urbain Anastase ZE AKAM ancien Directeur de la Comptabilité-Matières avait jugé utile de rouvrir avec l’onction du Ministre, le centre de formation des Comptables-matières. Compte tenu des solutions que cette réouverture apportent son absence de reconnaissance officielle n’a jamais posé de problème.   

Initiative d’une renaissance  officielle

Depuis l’arrivée du nouveau Directeur de la Normalisation et de la Comptabilité-Matières des réflexions ont été engagée pour résoudre ce problème. Aussi a-t-il, suivant la note de service N°20200014/NS/MINFI/SG/DNCM/CEN du 16 mars 2020 Portant création d’un groupe de réflexion au sein du Centre de Formation des Personnels de la Comptabilité-Matières créé une commission ad hoc ayant pour mission de normaliser le fonctionnement du centre de formation des comptables-Matières et dont les tâches était de :

  • Poser les étalons pour l’octroi d’une personnalité juridique
  • Proposer :
    • un schéma organisationnel ;
    • un cadre légal et harmonieux sur la gestion financière ;
    • les types de formation retenue ainsi que leur durée ;
    • le profil du personnel cible et les modalités d’admissibilité ;
    • des kitsdocumentaires, matériels et infrastructurels ;

Les travaux de ladite commission étaient conduite par Monsieur KONGO ELANGA Désiré, l’actuel Directeur de la Normalisation et de la Comptabilité-Matières et ont mobilisés les cadres supérieurs de cette direction et deux experts invités notamment Monsieur KEMAJOU Hervé Jean-Marcel, ancien chef de centre de formation des Comptables-Matières et le Docteur BANOCK BAMBOCK Eric du PSSFP.   C’est donc dans ce contexte que la publication du Décret  N° 2020/2592/ PM du 19 Juin 2020 fixant les modalités de création, d’organisation et fonctionnement des centres de formation professionnelle et d’apprentissage trouve la démarche entreprise par ces responsables du Ministère des finances. Avec son application qu’est ce qui pourra changer ?

REFORME DU CADRE JURIDIQUE DE LA FORMATION PROFESSIONNLLE

Définition du cadre juridique de création, d’organisation et de fonctionnement

La loi n°2018/010 du 11 juillet 2018 régissant la formation professionnelle au Cameroun a soufflé le vent de la réforme juridique de ce secteur d’activité où le Premier Ministre vient de signé le 19 Juin 2020 son texte d’application qui fixe les modalités de création, d’organisation et fonctionnement des centres de formation professionnelle et d’apprentissage qui vient combler un vide juridique. Ces textes créent donc un cadre juridique où le centre de formation des comptables-matières du Ministère des finances pourra s’exprimer.

INNOVATIONS JURIDIQUES

Création de centre public de formation professionnelle et d’apprentissage

Ce décret dispose qu’à l’initiative des autres administrations endors du Ministère en charge de la formation professionnelle que les centres publics de formation professionnelle et d’apprentissage peuvent être créés par décret du Premier Ministre et placés sous tutelle pédagogique du Ministère en charge de la formation professionnelle et sous la tutelle technique du Ministère sectoriel. Et pour ce qui est de la Comptabilité-Matières ledit Ministère est le Ministère des finances.

 Organisation

Ce texte prévoit trois organes des centres publics de formation professionnelle et d’apprentissage qui sont :

  • la direction ;
  • le conseil  de niveau de formation ;
  • le conseil de discipline

Fonctionnement

Modalités d’admission

Il dispose que :

  • Les admissions sont constatées par l’autorité dont relève le centre public avec copie au Ministère en charge de la formation professionnelle ;
  • Les dispositions spécifiques seront appliquées aux candidats victimes de handicap conformément à la réglementation en vigueur ;
  • Les candidats étrangers qui les conditions générales peuvent être admis à suivre les formations dans les centre publics suivant les clauses des conventions liant leurs pays d’origine au Cameroun.
  • Les actes du Ministre assurant la tutelle technique du centre détermine la composition des dossiers candidature, la nature des épreuves, le niveau requis et montant total des frais de formation à l’occasion d’entrée dans un cycle de formation ;

Ressources financières

Les ressources financières des centres publics sont considérés comme dernier publics et composés de :

  • Contributions de l’Etat, des CTD et des partenaires ;
  • Interventions directes spéciales des Ministères sectorielles au titre de bourses de formation ;
  • Produits des prestations de services ;
  • Droits d’inscription aux activités organisées au sein du centre ;
  • Dons et legs.

Avantages indus

Pour les stagiaires

  • Validation de la formation par un titre professionnel admis en équivalence ;
  • Meilleur suivi des programmes des activités pédagogiques

Pour le centre de formation des comptables-matières

  • Reconnaissance par la tutelle pédagogique qui est le Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle ;
  •  

Pour la communauté éducative des comptables-matières

  • reconnaissance et la délivrance d’un même titre professionnel à tous les apprenants issus du public ou privé ;
  • cadre de concertation commune pour le développement de la qualité de formation des comptables-matières ;

Pour l’état

  • Développement relève comptable-matières ;
  • Cadre sécurisé de gestion des ressources humaines et financières ;

 

 

gestion budgétaire Cameroun Yaoundé Comptabilité-matières Finances publiques

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
lacooperative
×